Comment vous-êtes venu l'idée de faire du gin dans le fin fond rural du pays de Galles ?

Mon frère Pete a déménagé dans la vallée de Dyfi il y a 35 ans pour étudier la biologie environnementale. Depuis, il cueille des plantes dans les montagnes, et pratique l'apiculture depuis 25 ans. A un tel point que Pete vit en osmose avec ce paysage. Personnellement, j’ai fait carrière dans l'industrie des vins et spiritueux et nous avons eu l’idée géniale de combiner nos compétences respectives. Le gin était une évidence, parce que notre but ultime à tous les deux était de vendre un produit qui a le goût de sa provenance.

Aprons hanging in Dyfi Distillery
Danny Cameron, Dyfi Distillery- gin production
Dyfi Gin flow diagram, illustrated on blackboard
Dyfi Distillery

En quoi la vallée du Dyfi est-elle si particulière ?

Nous avons cette incroyable diversité botanique et des niveaux de pollution très bas. Elle est maintenant reconnue par l'UNESCO comme réserve mondiale de la biosphère en raison de la diversité de la flore et de la faune et de l'interaction humaine avec cet environnement. C'est un paradis pour les cueilleurs.

Danny Cameron foraging
Le fondateur de Dyfi Gin, Danny Cameron, part à la cueillette

Quelles plantes utilisez-vous ?

Le gin est traditionnellement fabriqué avec un mélange de plantes botaniques, que nous combinons avec les trouvailles de notre cueillette. Dyfi Original est le gin le plus ‘ginesque’ que nous produisons. Des 10 plantes utilisées, trois ont été cueillies : le myrte des marais, les cônes de conifères et les fleurs de genêts. Historiquement, le myrte des marais et le genévrier ont souvent été combinés dans la production de boissons, une tradition vieille de mille ans, et leurs saveurs sont donc très symbiotiques.

Bog myrtle and juniper freshly sourced
Grinding seeds
Le genévrier et le myrica 

Qu'en est-il du gin Pollination ?

Le gin que nous avons appelé Pollination est botaniquement plus compliqué. Nous utilisons 29 plantes botaniques et 20 d’entre elles sont cueillies.

L’influence des fleurs sauvages et des composants des feuilles vertes se fait plus sentir dans le gin Pollination. Un visiteur a récemment déclaré que boire ce gin, c’était comme flâner dans un pré de fleurs sauvages, ce qui est une très belle façon de le décrire.

Les plantes dominantes sont les pommes de crabe sauvage, les mûres et les myrtilles. Elles lui donnent une rondeur et une richesse, tandis que le fût procure un goût plus prononcé."

Et le gin Hibernation ?

Hibernation est notre gin vieilli en fûts. Il s'agit du premier gin au monde à vieillir dans un fût de porto blanc de plus de 100 ans. Nous avons fait en sorte que les plantes soient choisies pour se marier avec le goût de ce fût. Les plantes dominantes sont les pommes de crabe sauvage, les mûres et les myrtilles. Elles lui donnent une rondeur et une richesse, tandis que le fût procure un goût plus prononcé.

Déformation professionnelle oblige… quand vous apercevez de la reine des prés pendant vos promenades, pensez-vous immédiatement à ses possibilités d’utilisation dans vos gins ?

En fait, la reine des prés est une composante très importante de Pollination. Elle est connue localement sous le nom de blodau'r mêl , qui signifie « fleur de miel », et c'est une pure merveille. La reine des prés était utilisée pour aromatiser la bière il y a 3.000 ans et c'est une plante botanique que l’on cueillit beaucoup dans la vallée du Dyfi. On la cueille ici depuis des générations, pour la faire sécher et l’utiliser en infusion.

Packing gin in tissue
Danny Cameron picking botanicals
Boards describing flavours
La production du gin à la Dyfi Distillery

Pour la fabrication du gin, est-ce que tout est bon dans la nature ?

Nous nous promenions le long d'une petite route de campagne et il y avait du chèvrefeuille en fleur. C'était merveilleusement aromatique dans son environnement naturel. Nous pensions que cela pourrait servir de base formidable pour notre gin. Mais lorsque nous l'avons microdistillé et que nous avons essayé de le mélanger à d'autres composants floraux, c’était plutôt désastreux. Nous l'avons vite supprimé du puzzle final. C'était la pièce qui ne correspondait pas.

La reine des prés était utilisée pour aromatiser la bière il y a 3.000 ans et c'est une plante botanique que l’on cueillit beaucoup dans la vallée du Dyfi."

Où puis-je me procurer du gin Dyfi ?

Nous avons une petite boutique au centre d’accueil et nous vendons également en ligne via le site web. Nous avons environ 40 partenaires de distribution à travers le Royaume-Uni. Cela va de grands magasins illustres tels que Selfridges et Fortnum & Mason, à des marchands indépendants de vins et spiritueux de très bonne qualité.

Pourquoi s'embêter avec un centre d'accueil ? N'est-ce pas une distraction ?

Le centre d'accueil est une partie incroyablement importante de notre travail. Oui, nous pourrions avoir la tête dans le guidon et produire du gin à longueur de journée. Mais la possibilité de rencontrer nos clients face à face, cela n’a pas de prix. Nous n’organisons pas de visites officielles, mais nous sommes ravis d’accueillir les passants, ils sont les bienvenus pour discuter et goûter, alors j'espère que tout le monde y gagne. Il y a quelques jours, un monsieur est arrivé de Brisbane, en Australie. Il avait passé deux ans à planifier ses vacances pour pouvoir se rendre à la Dyfi Distillery.

Quels sont vos coins préférés localement?

Tout ce qui met en valeur les produits locaux et leur provenance me rendra toujours très heureux. Si vous êtes dans la région, il faut absolument gravir Cader Idris, notre sommet local, rendre visite au Projet Dyfi Osprey et ses balbuzards et allez voir les dauphins dans la baie de Cardigan. C'est juste un endroit sublime, et par là je veux dire les gens qui y vivent et l'environnement. C'est le paradis sur terre.

Landscape view
La biosphère du Dyfi

Histoires connexes