Le drapeau national gallois

Il a fallu attendre 1959 pour que le drapeau national gallois soit officiellement déployé pour la première fois. L'importance du dragon dans la culture galloise remonte à la légende arthurienne lorsque Merlin eut la vision d'un dragon rouge (représentant des Britanniques de souche) combattant un dragon blanc (les envahisseurs saxons). Le vert et le blanc évoquent les couleurs de la Maison des Tudor, la famille royale d'origine galloise du XVe siècle. Et au cas où vous vous posez la question, le dragon rouge a gagné la bataille....

Welsh National Flag outside Cardiff Castle
Welsh National Flag
Drapeau national gallois

La jonquille

Elle a beau être jolie, la jonquille n’as pas été choisi juste pour son apparence mais pour ses autres vertus ! L'origine de la fleur nationale du pays de Galles semble être un bel intrus, introduit au 19ème siècle, en remplacement de l'humble poireau. David Lloyd George, le seul Gallois à avoir été Premier ministre du Royaume Uni, était un ardent défenseur du Narcissus (son nom latin) et son apparition au début du printemps comme symbole de l'optimisme de la nature coïncide parfaitement avec la Fête du Saint David le 1er mars. Une explication plus insolite ? Les jonquilles sont cultivées commercialement dans le centre du pays de Galles pour produire de la galantamine, utilisée dans le traitement de la maladie d'Alzheimer.

Le poireau

Cette humble plante tubéreuse est citée comme symbole du pays de Galles dans la pièce de William Shakespeare Henry V. Il existe également des preuves historiques que la dynastie des Tudor distribuait des poireaux à leur gardes le 1er mars, connu sous le nom de Saint David en l'honneur du saint patron du pays de Galles. Une profusion de folklore divertissant et de conjectures font état des raisons pour lesquelles les Gallois sont inextricablement liés au poireau. Le roi de Gwynedd, Cadwaladr, aurait ordonné à ses hommes de s’en munir avant d’aller au combat pour se distinguer de leurs assaillants, mais quelle que soit leur origine, nous en cultivons beaucoup et les mangeons avec plaisir.

La langue galloise

La langue autochtone du pays de Galles est parlée par trois quarts de million de personnes - la plupart au pays de Galles, mais aussi en Angleterre, aux Etats-Unis, au Canada et en Argentine. Il y a peu de personnes qui parlent uniquement le gallois et, traditionnellement, le gallois a été la langue du pays de Galles rural, même si aujourd’hui elle jouit d’une popularité grandissante parmi les populations urbaines. La signalisation routière bilingue et la chaîne de télévision en gallois, S4C, ne sont que quelques exemples des usages courants de la langue qui ne vous échappera pas pendant votre séjour au pays de Galles.

Close up of Welsh language signpost pointing to the attractions at The National Eisteddfod 2018
people sat and stood in crowd in foreground with outdoor stage in background
Une célébration de la langue galloise – l’Eisteddfod national du pays de Galles

Les plumes du prince de Galles

Trois plumes blanches sont entourées d'une couronne portant les mots allemands Ich Dien (« Je sers »). C'est l'emblème du prince de Galles, l'héritier présomptif de la couronne britannique et du Commonwealth. Les liens historiques directs avec le pays de Galles sont assez lacunaires. Néanmoins, les Trois Plumes sont fièrement portées sur les maillots de rugby gallois.

La cuillère d'amour galloise

Un cadeau fait à la main à partir d'un bloc de bois massif, traditionnellement, un admirateur masculin fabriquait une cuillère d'amour pour une jeune femme pour démontrer à sa famille qu'il était habile et capable avec ses mains. La plus ancienne cuillère d'amour existante au pays de Galles date de 1667 et est exposée à St Fagans, notre sublime musée national d'histoire. Chaque décoration spécifique taillée sur la cuillère est symbolique, de l'amour éternel du nœud celtique à la tige torsadée indiquant l'unité.

Three lovespoons with a treble clef carving.
Lovespoons spread out in a fan.
La cuillère d'amour galloise

Le chœurs d’hommes gallois

La South Wales Choral Union of Aberdare, qui compte 450 membres, est reconnue pour avoir popularisé la tradition chorale masculine galloise après avoir remporté le National Music Union Brass And Choral Event pendant plusieurs années consécutives dans les années 1870. Le chant choral gallois est instantanément reconnaissable, avec ses différentes poches du chœur qui chantent différentes parties. Les chœurs de Treorchy et Morriston sont parmi les plus anciens de mouvement musical et le succès plus récent de Only Men Aloud, une chorale masculine nouvelle génération, a fait en sorte que la tradition des chœurs de voix d'hommes soit aussi populaire auprès du public que jamais.

En savoir plus sur les chœurs d'hommes gallois

 

Public Service Broadcasting - Male Choir (Every Valley Teaser)

Le milan royal

En 2007, ce rapace distinctif a été élu l'oiseau préféré des Gallois. Il y a moins d'un siècle, il ne restait que deux couples reproducteurs dans le pays, mais le rétablissement remarquable de l’espèce fait que, aujourd’hui, ils sont plus d'une centaine à survoler les zones rurales du pays. Plusieurs stations d'alimentation mises en place pour le milan royal offrent également aux visiteurs l'occasion de se rapprocher (plus ou moins près) de ces magnifiques oiseaux.

Red Kite feeding from hide, Bwlch Nant yr Arian
Un milan royal en plein vol près du centre d'accueil des visiteurs de la forêt de Bwlch Nant yr Arian

La harpe galloise

De temps en temps, nous aimons bien nous compliquer un peu la vie. La triple harpe a trois rangées de cordes au lieu d'une en est une parfaite illustration. Les Italiens ont inventé cet instrument de mélodie particulier au XVIIe siècle, mais 100 ans plus tard, il était largement connu sous le nom de harpe galloise. D'autres variétés de harpes auraient été jouées au pays de Galles depuis le XIe siècle et des harpistes talentueuses, comme Elinor Bennett et Catrin Finch, continuent à faire vibrer le public et les musiciens en herbe.

Catrin Finch - Lisa Lan

Rugby à quinze

Le premier match international de rugby à quinze a eu lieu en 1881 contre l'Angleterre, à Blackheath. Le match ne s'est pas très bien passé pour l'équipe de l'extérieur, mais après ce petit revers, le premier âge d'or du rugby gallois s'est déroulé entre 1907 et 1910, avec trois années sans défaite. Si l'équipe a connu des hauts et des bas au cours du siècle qui a suivi, elle n'en a pas moins bénéficié d'un soutien phénoménal qui reflète l'importance culturelle du sport dans les villes et les villages de tout le pays, en particulier dans les régions industrialisées du sud du pays de Galles.

Wales v New Zealand - Under Armour Series - Josh Navidi of Wales
Pays de Galles - Nouvelle-Zélande - Série Under Armour - Josh Navidi, titulaire de l’équipe du pays de Galles

Histoires connexes