Le développement durable est une priorité depuis de nombreuses années. En 2011, nous avons été le premier pays du Royaume-Uni à introduire une taxe sur les sacs en plastique. La politique visant à atteindre le statut 'zéro déchet' d'ici 2050 a captivé l'imagination des entreprises du pays tout entier.

Psyched Paddleboarding, Natural Weigh et Ripple sont de bons exemples d’entreprises à travers le pays de Galles qui innovent en matière de modes de vie plus respectueux de l’environnement.

Au sud des Black Mountains, dans la belle ville de Crickhowell, Chloé et Rob Masefield ont eu envie de créer le premier magasin 'zéro déchet' du pays de Galles, Natural Weigh, lorsqu'ils se sont rendus compte qu'il était impossible pour les gens du coin de faire des emplettes sans avoir recours à des emballages en plastique.

Natural Weigh vend de tout, des céréales au fameux Breakfast Tea gallois, en passant par le liquide vaisselle et l'huile de colza locale. Le concept est simple : apportez votre propre contenant et achetez la quantité dont vous avez besoin.

"A peu près la moitié de nos clients sont des habitants du coin et ils sont vraiment ravis d’avoir un magasin où ils peuvent acheter les essentiels," déclare Chloe Masefield. "C'est une façon de faire des achats qui peut surprendre, alors nous essayons d'être très abordables et amicaux. Nous demandons toujours aux nouveaux clients s’ils ont besoin d’un coup de main. Nous voulons que les gens puissent adopter ce changement le plus facilement possible."

Le concept durable s’étend aussi derrière le comptoir. Les équipements du magasin sont fabriqués à partir de bois 100% recyclé, comme des planches d'échafaudage et des palettes, et l’énergie provient d'un fournisseur d'énergie verte. Autant que possible, le stock est produit de manière éthique et provient de sources locales.

Le concept zéro déchet a été mis au point à Cardiff par ripplede magasin zéro déchet à but non lucratif, imaginé par Sophie Rae. Sa campagne Kickstarter a permis de récolter la somme incroyable de € 33 312 en seulement 12 jours. "Je sais que je ne suis pas la seule à vouloir contribuer à un monde plus propre et plus équitable," dit-elle. "Pour moi, cela a commencé avec de petits changements, qui sont devenus de plus en plus ambitieux. C'est l'effet d'entraînement, que l’on appelle en anglais le 'ripple effect'. Quand une personne défend les valeurs, une autre peut suivre.

L’effet d’entrainement n’a plus de secrets pour Sian Sykes, que ce soit en mer ou dans la société. Elle est la fondatrice de Psyched Paddleboarding, une société proposant des expériences de haute qualité en stand-up paddle (SUP) autour de Snowdonia et d'Anglesey, dans le nord du pays de Galles.

Elle vient de terminer la première circumnavigation du pays de Galles en SUP, en solo et sans assistance, via ses canaux, ses rivières et ses eaux côtières. Pour sensibiliser le public à la pollution par les plastiques, elle a effectué le voyage dans son intégralité sans plastique à usage unique, et son activité repose sur le même principe.

"Le cœur de notre activité est de fournir un niveau de qualité élevé, mais également d'être responsable de notre environnement," déclaré-t'elle. "Nous n'utilisons que des paddleboards Starboard, par exemple. Pour chaque planche achetée, ils plantent un arbre pour compenser leurs émissions de carbone. Les pagaies sont fournies avec des crochets de ramassage des déchets, les sacs sont fabriqués à partir de filets de pêche recyclés et tous les emballages sont en papier et en carton."

En tant qu'entreprises, nous devons tous réfléchir à la manière de trouver des solutions de rechange à l'épreuve du temps. La dynamique se renforce, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir."

L'entreprise est également active dans la communauté. Sykes est représentante régionale de Surfers Against Sewage (SAS), une association de surfeurs qui organisent le nettoyage des plages et qui militent pour que Anglesey obtienne le statut 'sans plastique à usage unique.' Selon elle, cela fait partie de son travail d'éduquer ses clients à la réduction de leur utilisation de plastiques.

"Je demande à tous mes clients d'apporter une bouteille réutilisable et j’explique pourquoi je veux qu'ils le fassent," dit-elle. "S'ils se trouvent dans un magnifique lac et qu'ils voient une bouteille en plastique flotter, cela rend le problème réel pour eux. Je leur demanderai quel engagement ils sont prêts à prendre personnellement. Que pouvez-vous minimiser?"

Ces trois entreprises fournissent la preuve que la course au zéro déchet au pays de Galles ne sera pas remportée par la seule politique gouvernementale éclairée, mais par des initiatives locales de ceux qui s’investissent dans la communauté locale.

"En tant qu'entreprises, nous devons tous réfléchir à la manière de trouver des solutions de rechange à l'épreuve du temps," déclare Sian. "La dynamique se renforce, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir."

Histoires connexes