Lorsque vous voyagez au pays de Galles, une fois sur place ou en traçant votre itinéraire sur une carte, vous serez sûrement frappés par la richesse et la beauté des toponymes du pays : deux millénaires d'histoire inscrits dans le paysage.

La plupart des noms de lieux du pays de Galles sont en gallois, ou Cymraeg. Mais vous trouverez également des noms d’origine anglaise, française, irlandaise, flamande, latine, norroise et britannique ou brittonique, une langue parlée ici il y a 2.000 ans et qui est devenue ce que nous appelons maintenant le gallois.

Illustration of a castle
Le mot Caer signale l'existence d'un fort

Commençons par la capitale. Elle est connue en anglais sous le nom de Cardiff, nom qui vient du gallois médiéval Caerdyf (qui nous donne également son nom en gallois moderne Caerdydd ). La première partie du nom est le nom commun gallois caer, « fort ». La deuxième partie est une forme du nom de rivière Taf (anglais Taff ). Les linguistes ont montré que ce nom - « le fort de la rivière Taff » - a dû être inventé pour la première fois en langue britannique, à l'époque de l'occupation de Cardiff par les Romains, il y a environ 2.000 ans.

Illustration of a river
Aber, ce qui signifie embouchure d’une rivière

Les significations des noms de lieux gallois sont souvent très transparentes pour les locuteurs gallois. Abertawe, par exemple, est l'aber (« estuaire ») de la rivière Tawe. Mais le nom anglais de la ville - Swansea – ne signifie pas « la mer des cygnes », bien que « The Swans » soit le surnom du Swansea City Football Club. En fait, le nom tire ses origines de la langue nordique des Vikings. Il commémore l'île (' ey' ) d'un homme appelé Svein .

Rien de plus logique que les toponymies galloises !"

À l'autre bout du pays, l'île d'Anglesey porte probablement le nom d'un autre Norseman appelé Ongul ; mais en gallois, l’île porte le nom de Môn. La partie continentale en face de l’île s'appelle Arfon (littéralement, « en face d'Anglesey »). La ville principale d'Arfon est Caernarfon, anciennement Caerynarfon (« le fort situé dans le pays situé en face d'Anglesey »). Rien de plus logique que les toponymies galloises !

Malgré tout, au pays de Galles, nous savons depuis longtemps que nos noms de lieux peuvent être une source de confusion pour les visiteurs. Au milieu du XIXe siècle, un commerçant de Llanfair Pwllgwyngyll (« l'église Sainte-Marie au bord de l’étang des noisetiers blancs ») à Anglesey a imaginé une campagne publicitaire pour attirer l'attention sur la petite ville située sur la nouvelle ligne de chemin de fer.

Il a conclu qu'un nom ridiculement long attirerait les touristes et l'a étendu à l'improbable Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch (l'église Sainte-Marie au bord de l‘étang des noisetiers blancs près d'un tourbillon rapide et de l'église de St Tysilio de la grotte rouge). Son idée a fonctionné. Le nom apparaît maintenant sur une enseigne célèbre qui attire des visiteurs du monde entier.

Illustration of a church
Llan signifie un endroit avec une église

Parmi les premiers visiteurs du nord du pays de Galles, on compte les ancêtres anglo-saxons des Anglais. Certains d'entre eux sont venus dans l'actuel Flintshire et y ont nommé l'une de leurs colonies, Preosta-tun , la « ferme des prêtres ». Dans le Lancashire, le même nom apparaît en anglais moderne sous le nom de Preston. Mais au pays de Galles, les modèles linguistiques du gallois ont conservé le nom sous une forme beaucoup plus proche de l'original anglo-saxon – Prestatyn.

Dans d'autres endroits, les noms gallois ont été changés en étant repris en anglais. Le nom gallois moderne Dinbych (« le petit fort ») a le son final ch dont l'équivalent a disparu de la langue anglaise il y a quelques siècles. Ainsi, deux endroits appelés Dinbych ont donné naissance aux formes anglaises Tenby à Pembrokeshire et Denbigh à Denbighshire. Ceux-ci riment l’un avec l’autre, malgré les orthographes différentes. Mais pour éviter toute confusion, la première - une station balnéaire - est connue en gallois sous le nom de Dinbych-y-pysgod : « Dinbych du poisson » !

Illustration of a ford crossing
Rhyd signifie un endroit avec un gué

À l’occasion, les noms gallois peuvent induire en erreur même les locuteurs du gallois. La signification de Cwmrhydyceirw près de Swansea, par exemple, semble évidente : « la vallée (cwm) du gué (rhyd) du cerf (ceirw) ». Mais ce nom évocateur n'apparaît sous cette forme qu'au 19ème siècle. Des sources antérieures le montrent sous le nom de Cwmrhydycwrw : « la vallée du gué de la bière ». Le dernier élément cwrw (« bière ») a été remplacé par ceirw (« cerf ») - sans doute à cause de la quête de la respectabilité bien victorienne. Cependant, le  nom de l'auberge du village  ne fait qu'ajouter à la confusion, étant connu sous le nom The Deer’s Leap … le saut du cerf !

Illustration of a bridge
Pont ...  une évidence pour les francophones !

Enfin, nous arrivons aux noms du pays lui-même. Le nom anglais Wales est dérivé d'un mot anglo-saxon qui signifie « étrangers », ou en particulier des étrangers sous l'influence de l'empire romain. Le nom gallois pour le pays de Galles est Cymru, qui vient du pluriel de Cymro, « un Gallois ». On pense que le mot Cymro dérive d'un ancien mot brittoniquecombrogos – « un compatriote ».

Et effectivement, c'est le gallois, la langue parlée par les descendants de ces « compatriotes », qui a le plus contribué à la richesse culturelle des noms de lieux du pays de Galles.

Related stories