J'ai refusé la série Keeping Faith quatre fois avant d'accepter le rôle

J'avais 38 ans quand on m'a proposé le rôle de Faith, et je n'avais pas parlé gallois depuis l’âge de 12 ans… et encore, à l'école à l’époque on n’apprenait que les bases, une heure par semaine. Comment diable allais-je apprendre huit heures de scénario en gallois ? Le producteur a passé la nuit chez moi et m'a persuadée d'essayer de lire le scénario. Elle est devenue toute blême quand j’ai dit en rigolant : « Est-ce que au moins je tiens le script dans le bon sens ? » Mais j'ai fini par accepter le rôle.

L'actrice Eve Myles dans le rôle de Faith Howells (Keeping Faith BBC Drama) avec l'estuaire de Laugharne en arrière-plan.
Eve Myles à Laugharne

J'ai littéralement dû commencer par l'alphabet

Je ne savais même pas qu'il y avait un alphabet gallois distinctif. C’était un véritable parcours du combattant. On n’a pas l'habitude de faire une telle gymnastique avec la langue: Le gallois est une langue très musclée. Tout était difficile pour moi. De toute ma vie professionnelle, je n’ai jamais subi une telle pression. Huit épisodes étaient prévues, et j'ai reçu les premiers scripts quatre mois seulement avant le début du tournage. Il n'y avait pas de baguette magique, pas de solution miracle. Juste du travail acharné.

Je savais que mon accent devait être convaincant

Mais c’est bien beau de comprendre le scénario et connaître les répliques, ce qui était encore plus important pour jouer un personnage comme Faith, censée être de langue maternelle galloise, était une maîtrise totale de l’accent. Et là on a mis les bouchées doubles pour faire en sorte que je mettais le même ton en gallois qu’en anglais. Cela ne veut pas dire que ceux qui apprennent le gallois doivent parler avec un accent parfait. Pas du tout. L’important c’est d’apprendre.

L'actrice Eve Myles dans le rôle de Faith Howells, avec des bateaux et Laugharne en arrière-plan.
Eve Myles en tournage à Laugharne

La course à pied était mon meilleur allié quand j'apprenais mon texte

Mon producteur a enregistré toutes les répliques sans aucune modulation de la voix. Il les a juste lues le plus clairement possible, pour que je puisse entendre la prononciation du gallois. Je me levais tôt, je mettais mes écouteurs et je me retrouvais sur le sentier du Taff Trail à six heures du matin. Je courais pendant une heure et demie tout en écoutant les répliques encore et encore, jusqu'à ce qu'il soit l’heure d’aller réveiller les enfants. Puis, ils partaient à l'école et je m'asseyais à la table pour réviser mes répliques jusqu'à ce qu'ils rentrent à la maison.

Eve Myles en plein trail dans la forêt à Laugharne.
Eve Myles en plein trail, avec château en arrière-plan.
Eve en plein trail à Laugharne

Maintenant, on engage une conversation avec moi en gallois

Les gens pensent inévitablement que je parle couramment parce qu'ils ont vu Keeping Faith, et ils entament une charmante discussion avec moi en gallois. Il y a deux ans, je n'aurais pas été capable de les comprendre, et je n'aurais certainement pas pu leur répondre. Aujourd’hui, j’y arrive. Détrompez-vous, mon gallois est loin d’être impeccable, mais au moins je ne commence plus une conversation en m’excusant de ne pas parler gallois. J’explique simplement que j’apprends encore et je demande mon interlocuteur d’être patient avec moi.

Groupe de comédiens pendant le tournage près des bateaux avec l'estuaire en arrière-plan.
Autres membres de la distribution de Keeping Faith

Je n’ai pas la prétention d’être un exemple, mais j'espère pouvoir encourager les gens à apprendre le gallois

En fait, je suis un exemple parfait de quelqu'un qui ne pensait pas que c'était possible. Mais j’avais tort, ça l’est vraiment. Je crois fermement à l’importance d’avoir un modèle qui encourage les autres à s'y intéresser. Donc si j'ai réussi à influencer quelqu’un d’autre à parler gallois, même si c'est juste pour apprendre à dire bonjour ou à commander quelque chose, je serais très honorée. Epoustouflée, à vrai dire.

Photo en noir et blanc d'Eve Myles.
Eve Myles

Faire des fautes n’a rien de honteux

Si nous ne faisions pas de fautes, nous n'apprendrions pas. C’est en forgeant que l’on devient forgeron - et peu importe le nombre de fautes que l’on fait. Nous célébrons notre belle langue et nous en devenons les gardiens. Que cela continue longtemps.

Apprendre le gallois est la chose la plus gratifiante que j'ai faite dans ma vie

Je ne le changerais pour rien au monde. J'essaie d’utiliser la langue le plus possible. Je fais de mon mieux pour encourager mes filles à parler gallois, et maintenant j’ai beaucoup de conversations avec Brad [Bradley Freegard – son mari et co-protagoniste de Keeping Faith] en gallois. Cela a été une révolution dans ma vie, et j'adore ça.

gros plan du personnage Evan Howells (joué par Bradley Freegard, personnage de la série télé Keeping Faith).
Co-acteur et mari d'Eve, Bradley Freegard, joue Evan Howells

Histoires connexes